Comment devenir chauffeur VTC à Paris ?

Aujourd’hui, les VTC ou véhicules de transport avec chauffeur rencontrent un succès de plus en plus croissant. En effet, leur nombre de chauffeurs VTC en France est d’environ 30 000 pour l’année 2019. Et d’après les estimations, ce chiffre pourrait doubler dans les 10 ans qui suivent. Cela explique sûrement pourquoi bon nombre de personnes se demandent comment devenir chauffeur VTC à Paris ou dans une autre ville ?

Suivre une formation adéquate

Toute personne qui souhaite embrasser le métier de chauffeur VTC à Paris est invitée à suivre une formation dans ce sens. Cette étape n’est pas obligatoire, cependant, elle permet de mettre toutes les chances de son côté au moment e passer l’examen VTC. La formation est dispensée par un centre de formation VTC agréé qui va préparer le candidat à l’épreuve. Il convient de noter que cette formation peut avoir un coût assez élevé, en fonction des centres. Il existe toutefois des applications de chauffeurs qui disposent de partenariats avec les centres de formation, ce qui permet de bénéficier de conditions tarifaires avantageuses.

Passer l’examen VTC

Le candidat chauffeur VTC à Paris va ensuite passer l’examen qui se présente sous forme de questions à choix multiples (QCM) et de questions à réponses courtes (QRC). Il y a en tout 7 épreuves qui durent 3 heures 50, notamment la gestion d’une entreprise, la réglementation des transports, le développement commercial, la sécurité routière, la règlementation nationale des VTC, la compréhension du français et de l’anglais. Il est utile de noter que suite à l’adoption de la loi Grandguillaume, cet examen ne se déroule plus dans les préfectures, mais à la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA). Il faut prévoir en moyenne 200 € pour le coût de cet examen.

Obtention de la carte professionnelle VTC

Afin de pouvoir exercer légalement en tant que chauffeur VTC à Paris, vous devez être en possession d’une carte professionnelle VTC. Et pour obtenir ce fameux document, il vous faut adresser une demande écrite à la préfecture de police de Paris. La carte vous sera délivrée par l’administration dans un délai maximum de 3 mois, à condition de respecter certaines conditions. Ainsi, vous devez :

  • Avoir validé l’examen VTC ;
  • Avoir suivi l’enseignement de prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) depuis 2 ans au minimum ;
  • Avoir passé une visite médicale
  • Être titulaire du permis B depuis plus de 3 ans ou depuis plus de 2 ans pour la conduite accompagnée.

Il est important de souligner que la carte professionnelle VTC est valable pour une durée de 5 ans. Pour renouveler celle-ci, vous devez alors suivre un stage de formation continue de 14 heures.

Choisir un statut juridique

La dernière étape pour devenir chauffeur VTC à Paris est le choix du statut juridique. À ce stade, il existe deux options, à savoir la microentreprise et la société. La première est un régime juridique très simple qui ne nécessite pas de tenir une comptabilité réelle. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2018, le chiffre d’affaires est passé à 70 000 € contre 32 800 € auparavant. En ce qui concerne la société, il est possible de choisir entre deux statuts, à savoir l’EURL et la SASU. Une fois que son entreprise de transport est créée, il reste alors au chauffeur à s’inscrire au registre des VTC afin d’obtenir la licence VTC. Pour cela, il doit joindre à sa demande les documents suivants : sa carte VTC, un extrait K-bis de l’entreprise, son assurance RC professionnelle, et la carte grise du véhicule. À noter que les frais d’inscription dans ce registre s’élèvent à 170 € en 2019.